Junes Davis

Chroniques

La bataille Gauloise chez toi..


Hier soir, à plus de vingt-deux heures, chez moi, c’était un peu la foire à neuneu. Mon fils, qui regarde Wonder Woman et n’arrête pas de me dire qu’elle est canon toutes les deux répliques. Les deux petites ne veulent pas toujours pas dormir, même après des tas d’histoires, elles continuent d’en faire pour rester éveillées. C’est juste l’enfer !
D’un coup, je n’ai pas trop compris, mais on a tous atterri dans le même lit ( le mien !). Le grand, entend qu’il y a de l’ambiance décide de nous rejoindre. Soudain, pour le fun, il se met à frapper sa sœur. Sa sœur qui voit sa jumelle se faire fracasser, décide de se mêler, et en une seconde, sans avoir le temps, de l’empêcher, je vois sous mes yeux se former une belle mêlée, avec des mains, des cheveux, des pieds, qui dépassent de partout.
J’ai l’impression d’assister en live à une bataille Gauloise, un peu comme dans les B.D. d’Astérix et Obélix !
A bout de fatigue, mais genre à bout du bout,
(C’est bien fait pour Junes, elle n’avait qu’à mieux s’organiser ! Moi, les miens ils sont au lit à 7:30 ! Et attention, s’il y en a un qui sort, ça peut barder ! Mais tu ne peux pas te taire, toi !?), deux solutions s’offrent à moi : ou je me dis au feu le dodo, on s’en tape c’est encore les vacances jusqu’à jeudi ! Pourvu qu’on en profite, avant de redevenir une vague version du gendarme de Saint-Tropez, et je me mêle à la mêlée, ou… je me comporte comme une maman, une vraie, une adulte qui a conscience de l’importance du sommeil et qui ne va pas davantage les exciter.
Et mince, va falloir que je me comporte en adulte !
Me voilà, à leur dire que s’ils ne vont pas au lit, j’annule toutes les activités prévues pour le lendemain ( la menace fantôme car ils adorent être à la maison). Je hurle à mon fils d’éteindre Gal Gadot qui s’est fait grave carotter par ses producteurs (la pauvre, elle a été payée 300 000 dollars alors que le film a rapporté je ne sais pas combien de millions. Pour une israélienne ça m’étonne qu’elle ait si mal négocié son contrat! D’habitude, ils sont “hfifs”/ dégourdis ! – Radio cliché, bonjour ! Je vous écoute.
Passons, les enfants se calment enfin, il est … OMG ! Vingt-trois heures, c’est dur quand même ! Et c’est spontanément que mes poulettes me font une pause tendresse et posent leur tête de chaque côté de mon ventre. Ce qui efface comme par magie, les deux dernière heures! Elles se mettent à écouter les bruits de mon Flamby ( oui comme le yaourt, tant par sa texture que par son aspect !) et elles me demandent en chœur, si j’ai un quelque chose dans le ventre :
– Bien sûr, mes intestins, mon foie, mon estomac…etc…etc…
Et c’est au rythme de mes respirations, qu’elles s’endorment en se disant l’une à l’autre :
– Moi, j’aimerais qu’il y es un petit frère.
– Et moi, une petite sœur.
Légèrement émue (attendez c’est vachement chou quand même!) j’essaye de m’échapper pour gratter ce qui reste de ma soirée, et regarder encore une fois le dernier épisode de Game of Thrones, ( *si quelqu’un veut parler de John Snow et de Dasny qu’il n’hésite pas ) mais à la place, je décide de vous écrire pour que vous me notiez vos noms en com’. Comme ça, ensemble, nous allons prier pour que tout ce que vous souhaitez se réalise cette année !
Je vous embrasse. A lundi mes chéris et Chana Tova avec un peu d’avance !

Related posts

Quand Junes Davis mord la poussière à Paris…

Junes Davis

Junes Davis

Arrête d’être trop gentille !

Junes Davis

1 comment

asseraf 9 septembre 2017 at 21 09 56 09569

Iritte Lewin épouse Asseraf, bat Ruth ; merci ma douce Deborah, pour tes prières à mon égard.

Reply

Leave a Comment

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique
    ×

    Powered by WhatsApp Chat

    × Comment puis-je vous aider ?