Junes Davis

Chroniques

Quand chez toi, c’est l’opposé de La famille Ricoré

Quand chez toi, c’est l’opposé de La famille Ricoré !

Il est 6:02. Je sens un regard. Je sais qu’il est là. Il sait que je sais, qu’il est là. Je rabats ma couette au-dessus de ma tête, mais il se met à taper le tissu comme si c’était une porte. Le cauchemar recommence. J’ai l’impression d’être 14 ans en arrière. Si grand, et pratiquement rien à changer :

–Maman ! Maman !

Ces 5 lettres qui te préviennent que t’as journée commence alors que toi tu ne veux pas !

De sa voix rocailleuse qu’il croit silencieuse, il revient à la charge :

–T’es réveillée ?

Super méga, énervée, je lui demande ce qu’il veut.

– On avait dit qu’on allait faire le Podcast !

Oh boy ! Et c’est reparti ! Cette phrase, prouve que nous avons tous en nous, un fort fort potentiel d’harceleur ! Le podcast : la nouvelle obsession de mon fils. C’est un enregistrement, type une émission de radio, que l’on peut écouter sur ITunes.

On a fini sa période Oui-Oui, Minecraft, Fortnite, et maintenant c’est le Podcast. Depuis qu’il est en vacances (du moins qu’il n’a plus de Zoom !), il s’est donné comme but de s’occuper de ma carrière. « On va faire des photo shoot tous les jours !  Je vais rendre ton Instagram, une œuvre d’art. Je vais… blablabla…»

– Est-ce que tu peux te barrer de ma chambre ?

Jamais je n’aurais imaginé parler de cette manière à mon enfant ! Jamais ! J’ai toujours le fantasme de la perfect mom de Florence Foresti avec les cartes Pokémon. J’entends même résonner les paroles de la Rabbanite que j’écoute par audio depuis peu : Parler à votre enfant comme à un trésor que D. vous a confié !

Mais aucun trésor ne me réveille !

Je rabats ma couverture encore plus haut et réalise que nullement offensé par mes propos sauvages, il est toujours là :

–Tu te prépares et on fait notre enregistrement ?

–MAIS QU’IL SE CASSE ! FAIS-LE SORTIR ! Ça c’est l’homme qui lui aussi n’a visiblement pas en tête les paroles de son Rabbin.

–Je peux me laver les dents avant ? Histoire que le micro sente pas trop mauvais après utilisation.

De mauvaise grâce, je me lève.

Mes filles qui ont entendu du mouvement déboulent à leur tour et viennent me réclamer des tas de choses ! Aussi fraiche qu’un coquelicot en phase terminal, était donné qu’ils se sont tous couchés aux alentours de 22h30, mon degré de patience est en fonction de mon manque de sommeil. Et dire, que les pédiatres préconisent 8 heures de sommeil pour le bon développement de l’enfant !

Et la mère pour le bon développement de sa journée, elle a pas le droit un minimum d’heures ????

Sur les conseils d’une amie, notons, que je me suis levée a 2:00 du mat’ pour aller éteindre le Wifi. Hop, ni vu, ni connu ! Seul moyen que j’ai trouvé pour que mon fils lâche sa manette de console et aille dormir !! Le plus dur est de ne pas rire quand tu entends ses pas aller vers la Wifi pour voir pourquoi elle ne marche plus. Tellement il a peur de se faire déchirer par son père, qu’il retourne bredouille et résigné dans sa chambre.

La tête dans les choux, je prépare le petit dej’ !

Chacun est super exigeant sur ses tartines. Plutôt que d’essayer d’enfoncer leur tête dans le pot de confiture, je lâche tout et vais m’enfermer dans mon armoire pour boire mon capuccino (La machine Dulce Gusto est top !). Et dire que les camps d’été ré-ouvrent…. 2 mois sans les enfants à s’amuser eux dans un coin paumé de Pennsylvanie…. avec plein de nouveaux copains… après ces mois de disette sociale… ça leur ferait le plus grand bien… le Roi et moi, pourrions enfin se faire ce diner aux chandelles dans le salon que je lui promets depuis des semaines… On irait faire des promenades sans être appelé toutes les 30 secondes par… les ” Tu rentres quand ?… J’ai faim…. Je sais pas quoi manger…. Je peux prendre du pop-corn….” Après tout ça fait 5 mois que cette affaire de virus dure.

Je crois que j’ai rempli ma part du contrat, non !?

Même si je propose de plus en plus souvent des céréales et du lait pour le diner…. sérieux ça va leur faire du bien cette colo… Maman ?

–Quoi ?

–On peut venir ?

–Vous êtes combien ?

–Trois !

–Toute l’équipe quoi !

N’ayant pas le cœur à laisser une porte entre nous, je l’entrouvre et les laisse rentrer. Je vois le Prince du Maroc me tendre un paquet de Krisprolls (75 calories par pièce), Fifille 1 le pot de Nutella (4654 cal par cuillère) dans une main et Fifille 2, le tome 7 de Harry Potter en tenant la page ou je m’étais arrêtée, avec son petit doigt en guise de marque page.

À cette vision, mon coeur fond. De manière totalement schizophrène, je les invite à venir et me mets à les embrasser jusqu’à les étouffer ! Et nous voilà les 4, à nous faire un petit dej’ improvisé entre mes chaussures et mes jupes. À l’aide de ma baguette imaginaire, je dégage cette pensée de les envoyer au camp d’été. Reluquant le Krisprolls, je calcule ce que je devrais manger à midi,si je m’octroie le droit dans prendre un avec du Nutella (Un peu control freak la dame, non !?? Sûrement mais après faut pas venir pleurer et déclaré d’une voix monotone que t’as grossie la gueuse !)

Ah Ah ! Le monde est tellement merveilleux. En fait, non, on vous ment !

Le mari ouvre brutalement la porte du placard, pas du tout étonné de nous voir en plein pique-nique à 6h32, et se met d’un coup à hurler car il a failli tomber sur les files des micros qui étaient branchés à mon ordi. L’ex fan de Oui-Oui, avait préparé tout son matos pour sa nouvelle idée fixe. Il les avait laissés derrière la porte du placard jusqu’à ce que je cède sous la pression. Et nous voilà partie pour un enregistrement de 30 minutes juste lui, les filles, mes robes, le Nutella et les Krisprolls pendant que le Roi chantait à tue-tête sous la douche !

Ceci n’est que le premier jour du reste des deux mois et demi de vacances à venir….

Ce que je me dis, c’est qu’on est loin, mais loin… de la famille Ricoré de la pub mais avec un peu d’observation, j’ai fini par penser que chaque famille à son monde, son fonctionnement, ses bizarreries, ses folies, son propre humour, ses codes et même si c’est étrange, et que ça crie souvent, c’est que ça vie ! De toutes façon j’ai jamais aimé ça la Chicoré, je préfère le thé ! Je vous embrasse fort fort.

Pour gagner le tome 3 et un sac Junes Davis, envoyez-moi par email sur junesdavis55@gmail.com votre réponse, à cette question : Combien de livres j’ai vendu au total ? La réponse est dans le texte.

Related posts

Les réseaux sociaux peuvent-ils être comparés à la Rome antique ! Avé César !

Junes Davis

Une rencontre extraordinaire !

Junes Davis

J’ai peur de Machiah, c’est normal docteur ?

Junes Davis

Leave a Comment

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique
    ×

    Powered by WhatsApp Chat

    × Comment puis-je vous aider ?